Visiter l’Europe en bus : possible ?

Nous avons déjà exploré les avantages de choisir un bus pour vos déplacements. Emile Robert de notre équipe, a voulu tenter l’expérience d’un voyage en bus à travers l’Europe, pour savoir si c’est vraiment une alternative durable à l’avion pour vivre une escapade urbaine sur le Vieux Continent.

Voyager en bus à travers l’Europe

Notre récit de voyage commence à la gare de Victoria à Londres. Après 18 heures, nous arrivons à la gare routière de Cologne, d’où il part pour Cracovie, sa destination de city break.

Le choix du bus, explique Emile, découle du désir d’essayer une alternative “éco-durable” à l’avion, un moyen de transport dont le niveau d’émissions polluantes est très élevé. En même temps, c’était plus abordable que de prendre le train pour Cracovie depuis Londres. Le très long voyage en bus de 32 heures comprenait un arrêt de 7 heures à Prague à l’aller et un arrêt de 18 heures à Berlin au retour. Sur le chemin, un bus pour aller de Lille à Bruxelles, puis vers Amsterdam et un dernier bus de Berlin pour rallier Cracovie en Pologne. Un choix durable, mais aussi très courageux, étant donné qu’un vol direct de Londres à Cracovie ne dure que deux heures et demie.

Voyager en Europe en bus : les conseils pour préparer son voyage

Afin de planifier l’expérience d’un tour d’Europe en bus, Emile conseille, dans un premier temps, de bien réfléchir à la durée du voyage. Un city break est essentiellement un type de vacances “à la va-vite”, qui dure quelques jours à un rythme rapide pour voir le plus de choses possible. Un très long trajet risque de faire perdre un temps précieux : pour cette raison, il est conseillé de choisir des destinations proches, facilement accessibles en bus.

Deuxièmement, l’auteur recommande la patience : lorsque l’on voyage en bus, il faut tenir compte de la possibilité de retards dans la circulation. Enfin, un conseil de ” survie ” : ayez toujours avec vous une réserve d’en-cas pour le voyage, afin de combler les éventuels ” trous dans l’estomac ” pendant le trajet, lorsque l’arrêt pour les repas est encore loin.

Pourquoi voyager en bus ?

Après avoir pris en compte tous les inconvénients et désavantages possibles d’un long voyage en bus, l’auteur indique quelques raisons intéressantes pour lesquelles il renouvellerait l’expérience.

Tout d’abord, la possibilité d’explorer davantage. Les arrêts pour changer de bus peuvent devenir des occasions de visites non programmées, étant donné la proximité – souvent – des gares avec le centre-ville, contrairement aux aéroports. Le fait que vous puissiez éviter les longues attentes pour descendre de l’avion, pour le contrôle des passeports ou la récupération des bagages est également très important. En voyageant en bus, avec des arrêts dans la ville, vous pouvez commencer votre visite en descendant simplement du bus.

Emile souligne également que le fait de voyager en bus vous permet de vous connecter à votre destination. Alors que les aéroports situés dans des terrains vagues à des kilomètres du centre-ville sont prompts à ” s’échapper ” dans des navettes, les bus sillonnent le pays, vous donnant une idée de l’aspect de la ville et de sa localisation.

Mais si Emile a choisi de faire le tour de l’Europe en bus, c’est avant tout parce qu’il y voit des avantages environnementaux majeurs. Le bus est à la fois l’option la plus durable et la plus économique par rapport au train ou à l’avion. Bien sûr, le long voyage demande du courage, mais on peut découvrir un pays juste en regardant par la fenêtre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.