Que faire à Hanoi : la capitale du Vietnam

Chaude, névrosée, parfois assourdissante. Mais aussi aigre-doux, réfléchie, occupé.e Hanoi, la capitale du Viêt Nam, est ainsi faite : une ville dissonante, sans demi-mesure, composée de lieux enchanteurs mêlés à une circulation non-stop, ponctuée par la trompette de klaxons agaçants. Dans cet article, je vais essayer de vous parler de Hanoi et de ce qu’il faut voir dans cette ville, ce qui vous fera tomber amoureux ou vous irritera. Ou les deux.

Hanoi : la ville la plus authentique du Vietnam

Hanoi était la première étape de notre voyage au Vietnam en août, une gifle de l’Occident à l’Orient le plus vivant et le plus authentique. Hanoi, située dans la partie nord du Vietnam, est une capitale asiatique comme beaucoup l’imaginent. Mais le voir et le sentir vibrer dans la vie réelle dépasse l’imagination. Le premier impact est fort, non seulement en raison du climat collant de la saison des moussons, mais aussi en raison de la nature même de la ville, qui vit et travaille sans relâche et étonne les voyageurs par ses forts contrastes.

Sans prétendre pouvoir faire une liste exhaustive, je vais essayer de vous donner quelques suggestions sur les choses les plus intéressantes à voir lors de votre (première) visite à Hanoi au Vietnam.Choisir ce qu’il faut voir à Hanoi et combien de jours y rester n’est pas facile : à moins de rester longtemps, on finit inévitablement par omettre quelque chose. Peut-être qu’après une  visite de 2 ou 3 jours, vous aurez envie d’y retourner tôt ou tard, séduit par son incohérence et ses multiples visages.

Les maisons typiques des corridors

Surnommées “maisons couloirs” ou “maisons tubes”, les maisons du Vietnam ont une forme très particulière. La façade est très étroite ; elles sont hautes et profondes. Comment cela se fait-il ? C’est à cause d’une ancienne taxe vietnamienne calculée en fonction de la largeur de la façade. Ainsi, afin de payer moins d’impôts, les maisons au Vietnam sont étroites, longues et hautes.

Le vieux quartier de Hanoi

La première et la plus incontournable des choses à voir à Hanoi est le Vieux Quartier, premier noyau de la capitale du Vietnam et certainement le plus bel endroit pour se perdre sans montre ni carte, en se laissant happer par l’Asie la plus intense.

À l’époque impériale, le vieux quartier de Hanoi était le lieu des guildes et des marchands, qui, il y a six cents ans, réclamaient des morceaux de rue pour vendre leurs marchandises (hang, en vietnamien), divisant ainsi les différentes rues. Les rues de ce quartier sont nommées d’après les marchandises produites à l’époque, et bien que la distinction soit moins évidente, même aujourd’hui, il existe toujours une division.

Ainsi, dans la rue Hang Chieu, vous trouverez des nattes et des tapis, tandis que dans la rue Hang Gai, vous trouverez d’élégantes boutiques de vêtements, où vous pourrez acheter des foulards en soie et des ao dai, la robe traditionnelle vietnamienne. Le long de la rue Hang Giay, c’est le règne incontesté des chaussons en caoutchouc, des tongs et des chaussures “design” qui font des clins d’œil aux touristes, entassés sur les trottoirs et dans les boutiques débordantes. Dans la rue Lan Ong, l’odeur des herbes médicinales et aromatiques flotte, et malgré la puanteur de certaines vieilles charrettes à deux roues, on a l’impression d’entrer dans une vieille pharmacie. Et il ne faut pas manquer la rue Hang Quat, où l’on peut acheter des objets sacrés, des statuettes et des bibelots pour décorer l’autel bouddhiste auquel un coin est réservé dans chaque foyer vietnamien.

Lac Hoan Kiem et temple Ngoc Son

En bordure du vieux quartier, le lac Hoan Kiem est une frontière entre la circulation trépidante et un coin de paix absolue. Il est entouré d’une rue piétonne sur laquelle Vietnamiens et voyageurs aiment se promener (ou courir, pour les plus téméraires) au coucher du soleil. Entouré par le battement incessant des klaxons, il suffit de traverser l’impressionnant pont rouge (Ponte Hoc) pour se retrouver dans une dimension parallèle imprégnée de sacré.

Dans les eaux vertes du lac, une pagode de cinq étages et le temple Ngoc Son se dressent sur une petite île. Ils commémorent trois personnages illustres de Hanoi : le gardien de la littérature Van Xuong, le maître des arts martiaux Quan Vu et Lac To, protecteur de la médecine.

Ce temple, l’un des plus visités de Hanoi, fascine par la grâce des fidèles qui viennent y prier en silence. C’est ici, sous le porche en face du temple, que se trouve l’un de mes meilleurs souvenirs de Hanoi.

Entrée du temple du lac Hoan Kiem

Également connu sous le nom de “lac de l’épée retournée”, Hoan Kiem est étroitement lié à la légende de la tortue qui a remis entre les mains de l’empereur de la dynastie Le Loi l’épée magique avec laquelle il a vaincu les envahisseurs chinois, faisant du Vietnam un pays libre. Le temple abrite également un énorme spécimen empaillé de tortue pêchée dans le lac à la fin des années 1960.

Aujourd’hui, on dit qu’une autre tortue nage dans les eaux du lac Hoan Kiem, peut-être pour entretenir la légende de ce lieu magnifique. En cas de doute, restez un peu dans les parages et observez, car on dit que c’est un bon présage si vous le repérez.

Rue du train et pont de Long Bien

Hanoi est connue pour le chemin de fer entre les maisons et le train qui traverse le centre ville. À l’extrémité nord-ouest du vieux quartier se trouve Train Street, une voie ferrée encastrée entre les étroites “maisons-couloirs” de Hanoi, devenue célèbre grâce aux hordes de touristes qui ont rempli Instagram de photos prises ici.

Le pont de Long Bien

Depuis 2019, les autorités locales ont fermé le pont aux touristes car il est (sagement) considéré comme trop dangereux : compte tenu de la célébrité du lieu, plusieurs bars illégaux s’étaient installés sur les côtés de la voie ferrée, avec des tables de plus en plus proches des rails.

La voie ferrée qui traverse Hanoi se poursuit jusqu’au pont de Long Bien, sur lequel passent la plupart des trains à destination de Lao Cai et des régions du nord (Sa Pa et ses environs), et qui relie également les régions du sud.

Le pont de Long Bien est également connu sous le nom de “pont Eiffel” en raison de la forme de la structure en fer, qui ressemble à la tour de Paris. Il a été construit entre 1800 et 1900 et a été le premier pont en fer à traverser la rivière Rouge. Elle est très longue (1,8 km) et très fréquentée, mais il y a de chaque côté une piste piétonne et cyclable qui permet de la traverser sans voiture et de s’arrêter pour admirer la vue sur la rivière rougeâtre. Nous l’avons traversé à vélo, lors de la visite guidée avec notre agence locale.

Que faire dans le cadre d’une visite à vélo à Hanoi

À l’approche du lac de l’Ouest, le paysage change à nouveau. Ici, les maisons ont de larges façades et de grands jardins, les trottoirs sont clairs et l’air a une odeur douce qui reste dans la mémoire olfactive. Sur les rives du lac de l’Ouest, la pagode Tran Quoc est un autre lieu de réflexion sereine où, aujourd’hui encore, les femmes s’abstiennent d’aller prier pendant leurs règles. Mais pour nous, le guide a fait une exception.

Musée ethnographique de Hanoi

Une autre chose à voir à Hanoi au Vietnam est le musée ethnographique, l’un des endroits les plus intéressants pour se rapprocher de la culture de ce pays multiethnique, où coexistent modernité et traditions séculaires.

La population vietnamienne est composée de nombreux groupes ethniques. Le Vietnam abrite 54 groupes ethniques aux traditions et coutumes différentes, qui se distinguent par la façon dont leurs maisons étaient construites (et le sont encore dans certains cas), leurs vêtements et la langue parlée. Dans ce musée, vous aurez l’occasion de vous faire une idée de la richesse culturelle de ce pays et je vous conseille de le visiter surtout si au cours de votre voyage vous vous rendez dans les régions du nord, où vivent les minorités des Hmong noirs, des Dao rouges et des Hmong fleuris.

Bien que même les tribus des montagnes soient de plus en plus contaminées par l’influence occidentale (ainsi que par le tourisme), dans les marchés ou les petits villages du nord, les gens vivent encore selon leurs traditions.

Plus de choses à voir à Hanoi

Bien sûr il y a beaucoup d’autres choses à voir dans la capitale du Vietnam, et que malheureusement pendant notre voyage nous n’avons pas pu inclure : 2 ou 3 jours à Hanoi sont vraiment peu, je recommande de passer au moins 4 jours dans la ville si vous le pouvez.

L’un des endroits que nous avons regretté de ne pas avoir vu (et qui est l’une des raisons pour lesquelles nous aimerions visiter Hanoi) est le temple de la littérature (Van Mieu), un temple confucéen construit vers l’an 1000, qui est devenu quelques années plus tard la première université du pays. Il s’agit d’un complexe de près de 6 hectares au centre de Hanoi, et sa visite nécessite au moins une demi-journée.

Une autre chose que nous n’avons pas faite est d’assister à un spectacle de marionnettes sur l’eau, une tradition vietnamienne millénaire : il s’agit de spectacles de marionnettes en bois (faites à la main) animées par des marionnettistes immergés dans l’eau jusqu’à la taille. Les histoires dépeignent principalement des légendes et des traditions locales, comme le retour de l’épée magique du lac Hoan Kiem.

Parmi les autres lieux d’intérêt de Hanoi, citons la citadelle (Thang Long), qui n’est pas aussi magnifique que la ville impériale de Hue mais qui reste incontournable si vous avez le temps, les quartiers français, héritage de l’époque coloniale, et les jardins botaniques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.